Le conseiller médias de Sarkozy prône Hadopi

Publié le par Philippe

Oui, les deux choses n'ont pas grand chose à voir. En apparence. Mais dans une étrange tribune publiée dans Le Monde, Frank Louvrier, conseiller de Nicolas Sarkozy pour la communication et la presse, estime que la loi Hadopi met la France à l'avant-garde d'un système qui doit permettre de connaître la source des communications véhiculées notamment sur Twitter.

 

Lorsqu'un conseiller à la présidence de la République prend la plume, le message est important. Mais pas toujours clair. Frank Louvrier, conseiller pour la communication et la presse auprès de Nicolas Sarkozy, a publié dans Le Monde une longue tribune sur le "potentiel démocratique" d'Internet, à laquelle nous ne sommes pas certain d'avoir tout compris.

 

Sans doute la fatigue de la fin de semaine, à moins que le message ne soit volontairement flou et ambigu. Il semble, en tout cas, vouloir défendre le rôle primordial de la presse professionnelle pour filtrer le bon grain de l'ivraie sur Internet, et s'appuie étrangement sur Hadopi comme un exemple à suivre.

Notons d'abord le choix des mots dans le titre de sa tribune : "Internet et son potentiel démocratique". Internet n'est donc pas encore démocratique selon le conseiller de l'Elysée, mais il en a simplement le potentiel. Cette locution seule mériterait un long commentaire, que nous vous épargnerons.

 

On notera par ailleurs que Frank Louvrier reconnaît que, dans son avis de censure partielle de la loi Hadopi, "le Conseil constitutionnel a reconnu définitivement l'accès à Internet comme un droit fondamental des Français", ce qu'avait pourtant encore contesté le gouvernement et le rapporteur Frank Riester à l'Assemblée lors de l'examen de l'Hadopi 2.

 

Il reconnaît aussi, ce qui sera à rappeler lors des débats sur la loi Loppsi notamment, que "la dynamique de la technologie finit toujours par permettre le contournement des filtrages et des blocages", et que "aucune solution technologique ne peut vraiment mettre fin à la copie". C'est déjà un progrès par rapport aux discours soutenus par l'UMP lors de l'examen de la loi DADVSI, il y a seulement quatre ans. Mais que cache-t-il ?

 

http://www.numerama.com/magazine/13714-Le-conseiller-medias-de-Sarkozy-prone-Hadopi-et-la-democratie-sur-Twitter.html


Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonsoir Philippe, bin il est bien mignon celui la... je sent qu'on va l'aimer sur nos blog... merci pour ton passage bonne fin de soirée 
Répondre
P
<br /> <br /> <br /> <br />
M
bonsoir Philippe - merci d'être venu me visiter - je viendrai sur ton blog mais ce soir je reviens d'un voyage fatiguant en voiture - amitiés - et bonne nuit
Répondre
P
<br /> Merci A bientôt <br /> <br /> <br />
M
Bonjour, J'ai vu que vous aviez mis un lien vers mon site et je vous en remercie (mon site est Le PC facile). J'en ai fait de même dans ma page lien car votre blog est intéressant, bien plus que beaucoup de sites qui me proposent des échangent. A bientôt.
Répondre
P
<br /> Merci A bientôt <br /> <br /> <br />
F
Bonjour Philippe,On pose tout, on trie, et on réenfourche les mêmes chevaux de bataille. Un peu mieux coiffés, peut-être, mais la crinière reste la même. Je te félicite pour l'analyse linguistique que tu fais sur les phrases employées, elle est excellente (il faut le noter, c'est quelque chose de très rare sur l'internet). La stupidité consiste à vouloir remettre sur le tapis cette loi absurde et inepte. Le tout serait de savoir pourquoi.
Répondre
P
<br /> Il veut tout simplement légaliser un espace qui ne l'est pas. Ce faisant, l'expression de tout un chacun sera réduite sous prétexte de vouloir réguler internet ... <br /> <br /> <br />