Deezer s'explique sur la restriction de l'écoute gratuite

Publié le par Philippe

Julien L. - publié le Samedi 11 Juin 2011 à 11h19 - posté dans Musique Numérique

 

 

 

Deezer est revenu sur la restriction de l'écoute gratuite, annoncée en début de semaine. La plate-forme française de musique en streaming indique que cette limitation était inévitable pour assurer le développement du service et répondre aux exigences des maisons de disques.

La restriction de l'écoute gratuite à 5 heures par mois sur Deezer a fait couler beaucoup d'encre. Annoncée en début de semaine, cette limitation a montré que le modèle économique actuel, la musique gratuite financée par la publicité n'a pas suffi à rentabiliser durablement la plate-forme... et à payer les sommes réclamées par les ayants droit. Une fragilité qui était déjà apparue il y a cinq ans, avec le service SpiralFrog.

 

Face à la gronde des internautes, Deezer s'est fendu d'un communiqué vendredi pour expliquer les raisons qui l'ont poussé à mettre en place des limites sur son service d'écoute de musique en streaming. Pour la plate-forme, cette décision était inévitable face au nécessaire développement de son activité et aux demandes des maisons de disques. Des coûts que la publicité ne pouvait plus couvrir, assure Deezer.

 

"Permettre l'accès gratuit et légal à 10 millions de titres a été pour nous depuis quatre ans un investissement gigantesque : nous rémunérons les producteurs et les artistes sur chacune de vos écoutes. [...] Aujourd'hui, malheureusement nous n'avons plus les moyens de continuer à investir sur un service gratuit illimité alors que les attentes des artistes, des auteurs et des maisons de disques sont croissantes".


http://www.numerama.com/magazine/19041-deezer-s-explique-sur-la-restriction-de-l-ecoute-gratuite.html

Publié dans Economie

Commenter cet article