IPv6 pose problème !

Publié le par Philippe

Stéphane Bortzmeyer, AFNIC : "Pendant des années, on va avoir des problèmes entre IPv4 et IPv6"

 

Publiée par Antoine Duvauchelle le Mardi 1er Fevrier 2011


Stéphane Bortzmeyer

Stéphane Bortzmeyer est architecte systèmes et réseaux à l'AFNIC, l'Association française pour le nommage Internet en coopération, chargée de gérer les noms de domaine de premier niveau au niveau de la France. Alors qu'il reste un peu moins de 2% des ressources totales d'adresses IPv4 dans le monde, beaucoup d'acteurs n'ont pas fait le pas vers l'IPv6, aux stocks d'adresses quasiment inépuisables. Le problème est connu, mais Internet ne semble pas prêt, alors que les adresses IPv4 seront épuisées... Aujourd'hui. Pourquoi ? Que faire ? Stéphane Bortzmeyer a accepté de nous livrer son analyse. On peut également retrouver ses articles sur son blog, qu'il tient depuis 1996.

Bonjour, Stéphane Bortzmeyer. Des grandes sociétés du net qui lancent un IPv6 Day, des médias qui parlent d'une IPcalypse... Est-ce que la situation est aussi critique qu'elle en a l'air ?

Ce qui est sûr, ce que quand on a une ressource finie et qu'on l'épuise à un rythme non nul, elle finit par disparaître. C'est le cas aujourd'hui avec les adresses IPv4, on ne peut pas le nier. Pour ce qui est des conséquences, c'est difficile à juger. Il y avait un plan initial, qui était d'assurer la migration tranquillement. Comme les protocoles sont incompatibles, l'idée était de faire en sorte que tout le monde ait les deux, pour que tout le monde soit bilingue IPv4 / IPv6. Puis, quand presque tout le monde avait les deux, on pouvait progressivement abandonner l'IPv4.

 

http://pro.clubic.com/it-business/reseau-informatique/adresse-ip/actualite-394632-ipv-6-stephane-bortzmeyer.html

Publié dans Internet

Commenter cet article

Le Mousquetaire des Mots 11/02/2011 23:34



Incroyable qu'on n'ait pas anticipé plus tôt. Apparemment, ce mal bien français qui consiste à rester dans l'expectative a fait tache d'huile,
dirait-on.



Philippe 12/02/2011 09:41



ah anticipé ... le mot est lâché ! Pour anticiper il faudrait un budget.  Sachant qu'aucun acteur en France n'est à l'équilibre sur ce que rapporte internet (sauf Free).


Il est donc difficile de projeter ce genre de chose. Il aurait fallu le mettre dans le modèle économique.


Comme Free, qui est compatible IPv6 depuis plusieurs années déjà ...