Karine Berger et Valérie Rabault : « Les Trente Glorieuses sont devant nous »

Publié le par Technofil

Par   -  Publié le 23 mars 2011
 4      2

Deux économistes trentenaires surdiplômées ont décidé de voir l’Economie en rose. Dans « Les Trente Glorieuses sont devant nous » (Editions rue Fromentin), Karine Berger et Valérie Rabault élaborent un business plan audacieux qui repose sur le génie industriel et scientifique français. Un vent d'optimisme rafraîchissant qui pourrait inspirer les candidats de 2012. Entretien.

Karine Berger et Valérie Rabault : « Les Trente Glorieuses sont devant nous »

Karine Berger et Valérie Rabault : « Les Trente Glorieuses sont devant nous »

Karine Berger (à gauche sur la photo), 37 ans, est ancienne élève de l’Ecole Polytechnique, de l’ENSAE, de Sciences-Po et de l’Université de Droit Paris II. Economiste renommée, elle intervient régulièrement dans le « Club de l’économie » de LCI et sur BFM Business.

Valérie Rabault, 37 ans, est diplômée de l’Ecole des Ponts et Chaussées. Elle travaille en banque et a été distinguée par Financial News parmi les 100 femmes les plus influentes de la finance européenne.

Terrafemina : « Les Trente Glorieuses sont devant nous ». Pourquoi cette profession de foi optimiste ?

Karine Berger : Nous sommes parties d’un constat assez simple qui est que la France se complaît dans son pessimisme, dans son blues. On a l’impression que tout ce que nous faisons nous le faisons mal, en tout cas plus mal que les autres, et que la réussite n’appartient qu’aux Allemands, aux Américains ou aux Anglais, mais jamais aux Français.
Pourtant la France est la 5ème puissance économique mondiale : des entreprises leaders dans leur secteur –je pense à Airbus -, des PME impressionnantes de résistance… C’est un système qui a très bien fonctionné pendant les premières trente glorieuses, de 1945 à 1975. Notre démarche, c’est de dire : « Et si on renouait avec ce qui a fonctionné jusqu’à présent ? » D’où l’idée des ces trente glorieuses d’après, celles des trente prochaines années.

 

http://www.terrafemina.com/societe/economie-a-bourse/articles/3182-karine-berger-et-valerie-rabault--l-les-trente-glorieuses-sont-devant-nous-r-.html

Publié dans Economie

Commenter cet article