La Corée du sud s'estime victime de cyberattaques

Publié le par Philippe

Le pays du matin calme aurait subi plusieurs cyber-attaques d'une provenance encore inconnue. Une quarantaine de sites officiels ministériels ou d'agences gouvernementales auraient ainsi été touchés.

Drapeau coréen - Corée du Sud
Même si aucun dégât n'a été recensé puisqu'une heure après l'attaque, tous les accès ont été rétablis, la Corée estime avoir été victime d'attaques Ddos. Ces dénis de services sont en général menés grâce à des réseaux botnets et parviennent à faire tomber plusieurs sites sous l'afflux de requêtes.

Selon l'AFP, une « quarantaine de sites Web de ministères ou d'agences gouvernementales » auraient été indisponibles provisoirement. L'attaque a visé les sites de la présidence sud-coréenne, mais également le ministère des affaires étrangères ou certains portails de la deuxième armée américaine présente Corée.

Les premières pistes tendraient à penser que la Chine pourrait orchestrer ces Ddos grâce à des « hacktivistes » ou hackers patriotiques, pour autant rien ne peut encore être confirmé. Pourtant, à en croire un partie des sud-coréens, son voisin du nord aurait constitué une unité spécialisée dans le piratage informatique…

Publié dans Internet

Commenter cet article

Le Mousquetaire des Mots 04/03/2011 20:42



Certains s'amusent à envahir des sites officiels, une cible facile dans la mesure où elle représente un potentiel intéressant. Tant que cela peut être
contré, le mal n'est pas bien grand. Mais quand il s'agit d'un virus et que plus rien n'est possible, les dommage sont bien plus grands. Quant à savoir qui se cache derrière ces manoeuvres
"dérangeantes", bien malin celui qui en trouvera l'origine



Philippe 05/03/2011 09:44



les intérêts sont simples : lucratifs !!!