Microsoft : et si Internet rejetait directement les PC contaminés ?

Publié le par Philippe


 Et si on arrêtait d'imaginer n'importe quoi ?


 

Lorsque l’on observe le paysage de l’informatique à l’échelle mondiale, un thème est récurent : celui de la sécurité. Les méthodes de développement évoluent, les protections et les anti-malwares aussi, mais c’est un éternel jeu du chat et de la souris entre ceux qui cherchent à exploiter la moindre brèche et ceux qui leurs courent après. Mais s’il y a bien une guerre sur le fil du rasoir, il existe également une zone « morte » réunissant toutes les machines qui ne sont pas protégées parce que non entretenues. Un responsable de Microsoft a un avis assez radical sur la question, et dresse un parallèle avec le monde de la santé qui ne manque pourtant pas d’intérêt.

scott charney microsoft internet quarantaine 

Le constat est le suivant : à chaque instant, des centaines de millions de machines sont connectées à Internet. Les ordinateurs récents, achetés par une population un peu mieux sensibilisée que par le passé, sont moins concernés par les dangers du web, à la condition qu’une muraille soit en place et que les brèches soient rapidement et soigneusement colmatées. Mais il existe un très grand nombre de machines sur lesquelles aucun entretien n’est fait. Ces machines sont ouvertes aux quatre vents, et sont particulièrement vulnérables aux botnets, une menace sur laquelle Microsoft a de nouveau tiré la sonnette d’alarme récemment.

Publié dans Logiciels Libres

Commenter cet article