Présidentielles : enquête sur l'incroyable opacité du vote électronique

Publié le par Technofil

Simon Robic - publié le Mercredi 02 Mai 2012 à 09h48 - posté dans Société 2.0

 

 

 

Ce n'est quasiment pas dit, et pourtant près de 1,5 million d'électeurs en France, soit deux fois la différence de voix entre Nicolas Sarkozy et François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle, doivent utiliser une machine à voter électronique pour exprimer leur choix. Outre le fait que le vote électronique pose d'importants problèmes de contrôle du scrutin, qui est à la base de la transparence électorale, le ministère de l'intérieur refuse de communiquer la liste des bureaux de vote concernés, présents dans 64 communes. Enquête.

Mise à jour : nous avons réalisé une application pour déclarer et localiser les bureaux de vote électronique.

Depuis 2008, les communes françaises ne peuvent plus s'équiper en machines à voter électroniques. Mais 64 communes de plus de 3 500 habitants, déjà équipées auparavant, imposent aux personnes inscrites sur leurs listes électorales de voter sur des machines dont le fonctionnement est d'une redoutable opacité. Tout semble fait pour entretenir le manque de transparence autour du du vote électronique, jusqu'à tenir secrète la liste des communes concernées. Et aucun recours juridique ne semble pouvoir empêcher l'utilisation du vote électronique.

 

http://www.numerama.com/magazine/22492-vote-electronique-45-communes-deja-portees-a-notre-connaissance.html

Publié dans Polémique

Commenter cet article