Procès d'un hacker poursuivi par Zynga : la valeur de la monnaie virtuelle en question

Publié le par Philippe

Zynga logo

Le procès d'un hacker anglais ayant piraté les serveurs de Zynga pour y subtiliser 400 milliards de jetons de Poker virtuel se tient actuellement à la Cour d'Exeter Crown. Une affaire qui a lancé le débat de la valeur des biens virtuels dans le monde réel.

Ashley Mitchell, un anglais de 29 ans, est accusé d'avoir piraté les serveurs du magnat du social gaming Zynga et d'avoir subtilisé 400 milliards de jetons virtuels Zynga Poker, qu'il a transféré sur son compte Facebook pour mieux les revendre ensuite au marché noir, sur des sites dédiés – et illégaux.

Une pratique qui a alerté Zynga, qui a entamé des procédures judiciaires à l'encontre du hacker indiscret : avant son arrestation, Ashley Mitchell avait déjà écoulé près d'un tiers des jetons virtuels volés, pour un total de 53 000 livres – environ 62 000 euros. « Mitchell vendait les jetons aux alentours de 430 livres le milliard » explique le procureur de la Cour d'Exeter Crown, qui estime de fait le larcin du pirate à 184 000 livres.

 

http://srv03.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=321296853423

Publié dans Internet

Commenter cet article