Pujadas sur TF1 ? Finalement, non

Publié le par Technofil


Parla rédactionle 07/06/2012

Pujadas bientôt au 20 heures de TF1 ? Les spéculations se sont emballées aujourd'hui, après la publication hier d'une interview de Paris Match, dans laquelle le présentateur usait d'une formule ambigüe, déclarant qu'il "examinerait" une proposition éventuelle de la Une. Mais il insistait aussi sur le fait que ses attaches sont à France 2. Une brève de Libération, une dépêche AFP et deux tweets plus tard, Pujadas a finalement démenti tout transfert.

A l'origine de cette agitation médiatique, il y a une interview à Paris Match où l'on comprend que David Pujadas n'a pas fermé définitivement la porte à un transfert sur TF1. Mais les termes employés sont pour le moins ambigus : "Si la proposition m'était faite, je l'examinerais. TF1 est une rédaction de qualité, c'est ma première maison, j'y suis resté treize ans", a-t-il déclaré avant d'émettre immédiatement une réserve : "Mais j'ai des attaches à France 2 et l'affect compte beaucoup". A la question suivante, il laisse d'ailleurs plutôt entendre qu'il se trouve bien sur France 2 : "A France 2, il me reste encore des étapes à franchir. Je sais que la concurrence existe, mais au quotidien j'ai la tête à mon travail, j'essaie d'avancer. Quand je suis arrivé en 2001, je voulais m'imposer. Aujourd'hui, le plaisir est ailleurs. Je ne suis plus dans une logique de rivalité. Je suis content de faire mon boulot, d'essayer d'innover. Et, au fond, le JT de TF1 c'est le même poste que celui que j'occupe actuellement..."

Pujadas Paris-Match

Alors Pujadas, candidat ou pas candidat à la succession de Laurence Ferrari ? Dans Libération, ce jeudi, une petite brève ironique - "David Pujadas passe une petite annonce dans «Paris Match»"- a sans doute "orienté" la lecture de l'interview.  A l'AFP, quelques heures plus tard, pas d'ironie : "Présentateur-vedette de France 2, David Pujadas ne s'interdit pas TF1", titre une dépêche publiée à 16h30 et reprenant des extraits de l'interview de Match. Et quand l'AFP s'en mêle, fini de rire, place... au tweet clash !

Un journaliste de France 2, Amaury Guibert, s'est agacé sur twitter de ces spéculations en taclant l'AFP :

Tweet Amaury


Sauf que l'AFP semble avoir bien essayé de joindre Pujadas d'après un journaliste de l'agence :

Tweet 2

De toute façon, pas de panique, Pujadas a annoncé à ses troupes qu'il restait sur France 2, d'après Guibert :

Tweet 3

Tweet 4

Pujadas a-t-il parlé trop vite à Match ? Contacté par @si, Benjamin Locoge, auteur de l'interview, confirme que Pujadas a bien tenu ces propos, qui ont d'ailleurs été enregistrés. "Ça m'étonnerait qu'il démente les avoir tenus", explique-t-il. En revanche, Locoge, qui considère que l'AFP joue sur les mots, n'est pas étonné que Pujadas assure qu'il reste à France 2. "Je n'ai vraiment pas eu le sentiment qu'il avait envie de partir. Par contre, si son copain Delahousse pouvait y aller, ça l'arrangerait".

Et pour tout savoir sur le départ de Ferrari et le travail des journalistes médias, consultez notre émission de la semaine : "Pour avoir critiqué Ferrari, TF1 a boycotté mon journal".


Abonnez-vous !

Publié dans Réflexion

Commenter cet article