V pour Vendetta, un film fasciste ?

Publié le par Technofil

Publié le 31/01/2012

V pour Vendetta est une référence récurrente, en particulier du mouvement Anonymous. Une référence vue comme positive par les intéressés, mais pas par tout le monde.

Par Nicolas Rannou 


Rappelez-vous du film. Dans une dictature vaguement futuriste, un homme mène la résistance. Il a subi des expériences scientifiques, perdu son visage, est devenu un surhomme et cherche sa vengeance. Il vit dans un lupanar, entouré d’œuvres somptueuses et se retrouve avec une belle minette sur les bras après l’avoir sauvée. En guise de dystopie on a en fait un fantasme d’ado.

Le méchant est un dictateur qui ressemble à Hitler pour que le spectateur soit bien sur d’être du bon côté. Ce qui n’est pas le cas, car contrairement aux apparences, dans V pour Vendetta ce sont bien les fascistes qui gagnent et il serait bon que le symbole du masque dont se sert le héros ne devienne  pas un symbole de contestation démocratique.

Dystopie ou utopie ?

Parler du film V pour Vendetta est fréquemment l’occasion d’employer le mot savant de dystopie, qui serait le pendant sombre d’une utopie. Ainsi V aurait-il lieu dans un monde dystopique, c’est-à-dire un lieu où les choses sont organisées pour rendre les gens malheureux.

Or V n’est pas une dystopie mais l’inverse : une utopie individuelle. Et oui.

Certainement pas parce que le régime et la société décrits par le film, une sorte de fascisme, seraient bons et souhaitables.

 

http://www.contrepoints.org/2012/01/31/67017-v-pour-vendetta-un-film-fasciste

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
:
<br /> J'ai appris un mot nouveau ! Merci.<br /> <br /> <br /> Bon mercredi.<br /> Bisoux<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Merci pour ton passage ;)<br /> <br /> <br /> <br />