4- Identité et biologie: cet étranger que l'on fait soi

Publié le par Philippe

 

le ver de la bilharziose
le ver de la bilharziose
L'invention des greffes d'organes est née des recherches sur le système immunitaire et la défense du corps sur ce qu'il perçoit comme non soi. Mais les choses ne sont pas aussi immuables et ce qui était du soi peut devenir étranger, tout comme ce qui est aujourd'hui perçu comme étranger peut demain être reconnu comme étant du soi... 

Quatrième volet d'une série d'enquêtes sur ce que dit la biologie de l'identité.

Texte: Nicolas Chevassus-au-Louis. Vidéo: Sophie Dufau

Publié dans Santé

Commenter cet article